SIG

Le Système d’Information géographique (SIG) du Sud Pays Basque

Depuis 2008, l’Agglo Sud Pays Basque rassemble, analyse et croise toutes les données décrivant son territoire (parcs HLM, réseaux d’assainissement, voiries, rivières, chemins de randonnées,…) dans un Système d’Information Géographique (SIG).

Qu’est-ce qu’un SIG ?

Un SIG est composé d’informations géographiques structurées en couches thématiques, schématisant le monde réel. L’ensemble des couches se superposent sous forme de calques à l’image d’une mille-feuille. On peut décider d’afficher ou de ne pas afficher telle ou telle donnée en fonction d’une problématique particulière.

Plus qu’une simple localisation sur une carte, un SIG est composé d’une information riche qui précise et décrit les données. Ainsi, il permet de répondre en quelques clics à des questions diverses : Qui est le propriétaire de cette parcelle ? Où passe la conduite de gaz dans cette rue ? Quel est le diamètre de la canalisation ? Quelles sont  les parcelles de plus de 1000m² situées en zones d’activité économiques à moins de 15 kms de l’autoroute ? …

Les objectifs du SIG

Le SIG a pour but d’offrir une meilleure connaissance et une meilleure maîtrise de l’espace intercommunal. Sur une thématique précise, techniciens et décideurs s’appuient sur le SIG comme outil de gestion, d’aide à la décision ou encore de support de communication.
Il permet :

  • de centraliser l’information géographique du Sud Pays Basque (jusque-là dispersée dans de nombreux services et organismes partenaires : services de l’Etat, gestionnaires de réseaux, producteurs institutionnels tels l’IGN)
  •  de diffuser de nombreuses informations dans un outil unique
  •  de coordonner différents acteurs qui saisissent, interrogent et mettent à jour les données.

Le fonctionnement du SIG

Le SIG est composé de logiciels, de données mais également de nombreux utilisateurs, qu’il s’agisse de contributeurs qui alimentent la base de données et mettent à jour les informations ou de consultants qui visualisent et interrogent les données.

L’ensemble est administré par le service SIG de l’Agglomération qui veille à la cohérence du système, homogénéise les données (format, structure, précision, système de projection) avant de les numériser et assure l’évolution du SIG.

Le SIG communautaire s’enrichit régulièrement de nouvelles données pour s’adapter aux besoins. De nombreuses informations conservées actuellement sur support papier ont vocation à être numérisées et intégrées dans le SIG.

Qui peut consulter le SIG ?

Une interface internet de consultation des données a été mise en place. Son utilisation simple et intuitive ne nécessite aucune installation sur le poste informatique. Seuls un identifiant et un mot de  passe sont nécessaires.

  • Les services de l’Agglomération : pour chaque compétence de l’Agglomération, des bases de données « métiers » sont disponibles ou en cours de création
  • Les communes membres : la mise en ligne du SIG communautaire a permis à chaque commune d’accéder aux plans et matrices cadastrales ainsi  qu’aux les photos aériennes et documents d’urbanisme.  Depuis le mois de mars 2010, des agents et élus ont été formés à l’utilisation de cette interface.

Les informations disponibles

Une première étape a consisté à constituer des bases de données métiers exhaustives au service des compétences de l’Agglomération :

  •  Habitat social : recensement du parc de logements sociaux.
  •  Milieux naturels : aide à la gestion des cours d’eau.
  •  Développement économique : réalisation d’un observatoire des zones d’activités économiques en coopération avec nos partenaires de Bidasoa Activa (plateforme Innov’Mugabe).
  •  Tourisme : relevés GPS des circuits de randonnées et des panneaux de signalétique.
  •  SAGE : réalisation d’un atlas cartographique.

Actuellement, des actions sont en cours pour :

  •  recenser le parc de logements sociaux
  •  homogénéiser les données des réseaux et d’assainissement indépendamment du gestionnaire du réseau
  •  numériser les Plans Locaux d’Urbanisme (en coordination avec les communes) conformément à des prescriptions nationales.

© Copyright 2016, Tous droits réservés

 

 

Crédits