La qualité de l’eau

L’eau brute (avant traitement) et l’eau distribuée (après traitement) sont contrôlée par l’État à travers l’Agence Régionale de Santé (ARS). Les analyses portent sur la bactériologie, les substances chimiques (sels minéraux, plomb, nitrates, etc.) et les paramètres organoleptiques (couleur, odeur, saveur). Plus de 54 paramètres sont suivis très régulièrement. Des contrôles complémentaires sont pratiqués par les exploitants (A.G.U.R., Lyonnaise des Eaux, régie). L’eau est le produit alimentaire le plus contrôlé en France.

Maîtriser la qualité de l’eau suppose d’ajuster le traitement en fonction de la qualité de l’eau brute.

C’est la raison pour laquelle :

  • 2 stations d’alerte ont été construites sur la Nivelle (en amont des prises d'eau de Cherchebruit et d'Helbarron)
  • 1 station d’alerte a été construite sur la Bidassoa
  • 1 station d’alerte a été mutualisée sur la Bidassoa avec l’Espagne (Confederacion Hidrografica del Cantabrico).

Par ailleurs, dans le but de ne pas dépasser la teneur en plomb autorisée dans l’eau du robinet, l’Agglomération a engagé un vaste programme de remplacement des branchements en plomb. En parallèle, il incombe à chaque propriétaire de vérifier la nature de ses canalisations intérieures. Sur les communes d’Ainhoa, Ascain, Biriatou, Guéthary, Saint-Pée-sur-Nivelle, Sare et Urrugne, l’ensemble des branchements en plomb a été éliminé. Sur Ciboure, Hendaye et Saint-Jean-de-Luz, le processus sera achevé en 2018.

Dernières analyses de l’eau : Consulter les analyses

© Copyright 2016, Tous droits réservés

 

 

Crédits